Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Neurologie /
× Syndromes parkinsoniens

991 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Les dimensions de l'apathie dans la maladie de Parkinson
Article Commenté
Source : Int J Geriatr Psychiatry. 2017 Feb 28. doi: 10.1002/gps.4697.
Les dimensions de l'apathie dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 18 Juillet 2017
Comme souvent évoqué ici, l’apathie est un symptôme important et handicapant de la maladie de Parkinson. Comme le montrent de nombreuses recherches, il s’agit d’un symptôme multidimensionnel mais l’atteinte spécifique de ces dimensions dans la maladie reste mal connue. Le but de cette étude était de déterminer les propriétés psychométriques de l’échelle « Dimensional Apathy Scale »...
Lire la suite
Articles scientifiques (790)
Cas cliniques (2)
HAS (2)
Vos patients ont lu (197)
Article Commenté
Source : Cortex. 2017 ; 90:115-124.
L'état cognitif influence l'apprentissage aberrant lié à la dopamine dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 25 Juillet 2017
Les différences individuelles d’activité dopaminergique jouent un rôle dans les capacités d’apprentissage issues de l’obtention d’une récompense ou d’une punition. Ces effets sont bien connus chez les patients atteints de maladie de Parkinson, vacillant entre états hypo- et hyperdopaminergiques selon la médication reçue...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Neurosci. 2017 ; 37(25):6087-6097.
Un rôle sélectif de la dopamine pour maximiser la récompense dans l'apprentissage
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 25 Juillet 2017
L’apprentissage instrumental est un processus fondamental à l’œuvre pour l’optimisation des choix et prenant en compte différentes dimensions d’options disponibles comme le niveau de réponse, de punition et les coûts associés avec les actions potentielles. L’implication de la dopamine dans l’apprentissage est bien connue. En revanche, on connait moins son rôle dans...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Int J Geriatr Psychiatry. 2017 Feb 28. doi: 10.1002/gps.4697.
Les dimensions de l'apathie dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 18 Juillet 2017
Comme souvent évoqué ici, l’apathie est un symptôme important et handicapant de la maladie de Parkinson. Comme le montrent de nombreuses recherches, il s’agit d’un symptôme multidimensionnel mais l’atteinte spécifique de ces dimensions dans la maladie reste mal connue. Le but de cette étude était de déterminer les propriétés psychométriques de l’échelle « Dimensional Apathy Scale »...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Nat Rev Neurol. 2017 ; 13(4):217-231.
Revue sur le déclin cognitif dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 12 Juillet 2017
La survenue de la démence est un problème fréquent rencontré aux stades avancés de la maladie de Parkinson. Au cours des dernières années, les recherches se sont focalisées sur l’étude des stades préférentiels du déclin cognitif accompagnant l’évolution de la maladie de Parkinson, incluant notamment l’étude du « Mild Cognitive Impairment » (MCI)...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Lancet Neurol. 2017 ; 16(3):238-250.
ICD (Impulse Controle Disorders) : théorie de l'overdose
Dr Christian Geny (CHU - Montpellier) le 12 Juillet 2017
Les troubles du contrôle des impulsions ont été méconnus des neurologues pendant de longues années. La démonstration de la responsabilité du traitement dopaminergique dans leur genèse a entrainé de nombreuses recherches qui ont conduit à une révolution des concepts. Une revue de la littérature sur ce sujet complexe publiée dans Lancet Neurology sous l'autorité...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Neurol Sci. 2017 ; 374:42-46.
Mauvaises perceptions et maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 4 Juillet 2017
Les patients souffrant de maladie de Parkinson souffrent souvent d’une variété de mauvaises perceptions et sont eux-mêmes souvent mal perçus. De mauvaises perceptions peuvent être dues à l’interprétation anormale d’un stimulus ou bien même à l’absence totale de perception de ce stimulus. Beaucoup de mauvaises perceptions apparaissent chez les sujets normaux...
Lire la suite
Article Commenté
Source : NPG Neurologie - Psychiatrie – Gériatrie. 2017 ; (17) 99:188-195
Apport de l'enregistrement des mouvements oculaires pour l'étude de la cognition sociale dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 4 Juillet 2017
Cette recherche représente une étude préliminaire intéressante à plus d’un titre. Les auteurs ont comparé les mouvements oculaires enregistrés par électro-oculographie chez des sujets témoins sains et dans différentes pathologies neurodégénératives dans des tâches de cognition sociale impliquant notamment la théorie de l’esprit (capacité à se projeter dans l’état mental...
Lire la suite
Article Commenté
Source : BMJ Open. 2017 ; 7(5):e014642.
Parole et communication dans la maladie de Parkinson : exemple d'une étude conduite en Angleterre
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 23 Juin 2017
Comme souvent évoqué ici, les symptômes de la maladie de Parkinson ne se limitent pas au domaine moteur. Dans cette étude, et ce pour la première fois, les chercheurs ont cherché à évaluer l'association entre statut cognitif, intelligibilité, capacité de communication acoustiques et fonctionnelles dans la maladie de Parkinson...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Sleep. 2017 ; 40(5). doi: 10.1093/sleep/zsx033.
Effet de la stimulation du noyau subthalamique sur le sommeil de patients parkinsoniens
Dr Thierry Lelard (Amiens) le 23 Juin 2017
Les perturbations du sommeil dont se plaignent 80 à 90% des parkinsoniens impactent fortement la qualité de vie des patients, provoquant notamment une somnolence diurne importante. Ces troubles de l’efficacité du sommeil sont confirmés par des mesures objectives en polysomnographie par une réduction du temps de sommeil total, des perturbations du sommeil...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Neurol Sci. 2017 ; 372:232-238.
Lien entre capacité de décision et volume des aires cérébrales dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 15 Juin 2017
Comme parfois évoqué ici, les capacités de prise de décision des patients atteints de maladie de Parkinson sont atteintes au cours du développement de la maladie. Cependant, les bases cérébrales de cette atteinte restent peu connues. Dans cette étude, les auteurs ont souhaité étudier cette association en utilisant une technique d'imagerie récente, la morphométrie...
Lire la suite
Cas Clinique
Cas clinique : « Femme de 55 ans, discret tremblement de repos… »
Pr Pierre Krystkowiak (CHU d'Amiens) le 30 Octobre 2005
Par Pierre Krystkowiak (CHRU de Lille) Une femme de 55 ans, receveuse des postes, se présente à vous pour un discret tremblement de repos de la main gauche s’aggravant progressivement depuis 1 an. Il s’associe à un ralentissement gestuel global, à une sensation de raideur, le tout prédominant également du côté gauche. La gêne est importante, dans la plupart des activités de la vie quotidienne, y compris le travail. L’examen clinique ne met en évidence que le syndrome parkinsonien. Aucun ATCD particulier n’est à signaler. Question 1 :...
Lire la suite
Cas Clinique
MCI et maladie de Parkinson idiopathique
Dr Catherine Thomas-Antérion (Lyon) le 24 Mai 2005
Par Catherine Thomas Antérion (Unité de Neuropsychologie, CHU de Saint Etienne) Les troubles cognitifs sont fréquents dans la maladie de Parkinson et peuvent s'observer dès le début de la maladie. Ils traduisent soit des tableaux démentiels (le plus souvent après plusieurs années d'évolution et au moins un an pour être authentifiés comme un tableau de démence parkinsonienne) soit des troubles cognitifs légers sans perte d'autonomie. Ceci confirme si besoin la nécessité et de bien évaluer l'état de santé général des patients présentant un MCI...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Juillet 2017
« Les malades de Parkinson se font implanter des cellules de porc dans le cerveau pour stopper la maladie »
le 25 Juillet 2017
« Pour contenir le développement de la maladie, la société néo-zélandaise Living Cell Technologies a mis au point un traitement qui consiste à transplanter dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie des cellules du plexus choroïde de porcs, qui aident à maintenir les cellules nerveuses en bonne santé », révèle L’Obs. Le but ? « Permettre aux cellules de porcs de nourrir les cellules...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Juillet 2017
« Le somnifère zolpidem augmente le risque de maladie de Parkinson »
le 12 Juillet 2017
« L’hypothèse était jusqu’à présent controversée, mais une vaste étude scientifique [menée par une équipe de New Delhi (Inde)] confirme que la prise de Stilnox, un somnifère bien connu, augmente le risque de maladie de Parkinson », fait savoir santé Magazine. « Ces chercheurs ont passé en revue toutes les études scientifiques parues depuis le lancement du produit jusqu’en...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Juillet 2017
« Les odeurs : un nouvel outil de diagnostic médical »
le 4 Juillet 2017
« Fiable, pas cher, reproductible, le diagnostic olfactif devrait devenir une pratique courante dans les années à venir », révèle femme Actuelle. Le magazine rappelle que « depuis l’Antiquité, les médecins évaluaient l’état de santé de leurs patients en analysant leurs odeurs corporelles et celles de leurs excrétions ». Depuis une quinzaine d’années, « les recherches [se sont...
Lire la suite
Vos patients ont lu
« Maladie de Parkinson : 4 nouveautés importantes pour les patients »
le 6 Juin 2017
A l’occasion des 200 ans de la découverte de la maladie et de la journée mondiale de la maladie de Parkinson du 11 avril, Femme Actuelle « fait le point sur ces nouveautés qui vont permettre le développement de nouvelles molécules et améliorer la qualité de vie des patients ». Le magazine rappelle que « la maladie de Parkinson touche environ 200.000 personnes en France...
Lire la suite
Vos patients ont lu
« L'intestin jouerait aussi un rôle dans la maladie de Parkinson »
le 6 Juin 2017
« Une nouvelle étude [menée par le Pr Bojing Liu et son équipe du Karolinska Institut de Stockholm (Suède)] dévoile le rôle de l'intestin dans la maladie de Parkinson et laisse entendre que c'est là, et non dans le cerveau, que la maladie débuterait », révèle Top Santé. « La maladie se propagerait ensuite vers le cerveau via le nerf vague, un nerf qui parcourt le corps...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« Et si Parkinson venait du ventre ? »
le 23 Mai 2017
Selon une nouvelle étude de l'Institut Karolinska de Stockholm (Suède) publiée dans Neurology, « la maladie de Parkinson (…) pourrait débuter dans l'intestin et se disséminer dans le cerveau via le nerf vague (reliant l'encéphale et le système digestif). (…) L'étude montre, en effet, que des patients ayant subi une résection (retrait chirurgical) importante du nerf vague ont moins de risque de...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mai 2017
« Maladie de Parkinson : la recherche promet de nouveaux traitements »
le 12 Mai 2017
« En combinant les informations sur les profils médicaux, les données génétiques et les facteurs de risque, les médecins espèrent pouvoir d’ici à dix ans dire quels patients sont plus à risque de développer tel ou tel effet secondaire », fait savoir Le Figaro. « C’est l’un des objectifs de la base de patients du réseau NS-Park des 24 centres experts...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Avril 2017
« Parkinson : des abeilles ou des requins au service des malades ? »
le 20 Avril 2017
Le Point rappelle qu’« en France, entre 150.000 et 200.000 personnes souffrent de la maladie de Parkinson et environ 25.000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Cette affection neurodégénérative, dont les causes restent inconnues 200 ans après sa première description, est diagnostiquée à 58 ans en moyenne. Et des trois symptômes qui la caractérisent...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Maladie de Parkinson : le taï-chi serait efficace pour prévenir les chutes »
le 23 Mars 2017
Le magazine rappelle que « la maladie de Parkinson touche environ 6,3 millions de personnes dans le monde ; en France, elle serait responsable de 3500 décès chaque année ». « Dans l'Hexagone, 1% des personnes âgées de plus de 65 ans seraient concernées : c'est la deuxième maladie neurodégénérative en France après la maladie d'Alzheimer »...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Mars 2017
« Les bienfaits santé des baies d'argousier »
le 23 Mars 2017
« Les baies d’argousier, issues de l’arbuste qui porte leur nom, regorgent de vertus pour le bien-être de votre corps. Vitamines C et E, omégas 3 et 6, acides aminés, oligo-éléments, antioxydants… », indique Femme Actuelle. Concernant ses « bénéfices pour la santé », le magazine évoque notamment « sa concentration de vitamine C...
Lire la suite