Envoi du mail en cours
 

Rester connecté

Neurologie /
× Syndromes parkinsoniens

1024 articles dans cet axe pathologique
3 caractères minimum
Représentations neurales distinctes de la dépression, l'anxiété et l'apathie dans la maladie de Parkinson
Article Commenté
Source : Sci Rep. 2017 ; 7(1):12164.
Représentations neurales distinctes de la dépression, l'anxiété et l'apathie dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 5 Décembre 2017
La dépression, l’anxiété et l’apathie sont des symptômes dans la maladie de Parkinson qui se recouvrent souvent. Cependant, il n’est actuellement pas clair si chacun de ces symptômes est uniquement associé avec le dysfonctionnement d’un réseau cérébral. Dans cette recherche, les auteurs ont cherché à savoir si les différences individuelles mesurées dans chacun de ces symptômes pouvaient prédire...
Lire la suite
Articles scientifiques (809)
Cas cliniques (2)
HAS (2)
Vos patients ont lu (211)
Article Commenté
Source : Sci Rep. 2017 ; 7(1):12164.
Représentations neurales distinctes de la dépression, l'anxiété et l'apathie dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 5 Décembre 2017
La dépression, l’anxiété et l’apathie sont des symptômes dans la maladie de Parkinson qui se recouvrent souvent. Cependant, il n’est actuellement pas clair si chacun de ces symptômes est uniquement associé avec le dysfonctionnement d’un réseau cérébral. Dans cette recherche, les auteurs ont cherché à savoir si les différences individuelles mesurées dans chacun de ces symptômes pouvaient prédire...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Soc Cogn Affect Neurosci. 2017 ; 12(10):1594-1604.
La stimulation du noyau sous-thalamique empêche l'adaptation lors d'un conflit émotionnel dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 5 Décembre 2017
Le noyau sous-thalamique occupe une place centrale dans le réseau de la motricité, en participant notamment au ralentissement des réponses dans des situations impliquant des conflits perceptifs. Des études récentes ont suggéré un rôle important de ce noyau dans le traitement des émotions via de solides connexions anatomiques qu’il entretient avec les structures cérébrales impliquées dans la...
Lire la suite
Article Commenté
Source : NPJ Parkinsons Dis. 2017 ; 3:28.
Quels effets des patchs transdermiques de rotigotine sur le sommeil des patients parkinsoniens ?
Dr Thierry Lelard (Amiens) le 8 Novembre 2017
Les patients parkinsoniens rapportent de nombreux troubles du sommeil au cours de l’évolution de leur maladie. Une meilleure connaissance de la prise en charge de ces troubles du sommeil pourrait permettre de limiter leurs effets sur la qualité de vie des patients. Les réveils nocturnes, les insomnies, le syndrome des jambes sans repos et les douleurs nocturnes font partie des plaintes...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Behav Brain Funct. 2017 ; 13(1):1.
Lien entre maladie de Parkinson et troubles de l'olfaction : avancées chez l'animal
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 31 Octobre 2017
L’olfaction est parfois altérée chez les patients souffrant de maladie de Parkinson, mais les cellules dopaminergiques du bulbe olfactif ne sont pas affectées par certaines drogues pouvant mimer le syndrome parkinsonien chez l’animal. Ici, les scientifiques ont cherché à savoir si l’une de ces drogues, le MPTP, produisait des troubles olfactifs typiques de la maladie de Parkinson et si elle affectait le bulbe olfactif...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Int Neuropsychol Soc. 2017 ; 1-11.
Lien entre les tendances motivationnelles au sens large et les troubles de l'impulsivité dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 31 Octobre 2017
La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative causant une altération significative des circuits impliquant les ganglions de la base et atteint un nombre important de fonction exécutives et de processus motivationnels. En particulier, il existe une atteinte importante des mécanismes du contrôle inhibiteur qui sont essentiels dans le contrôle de l’action. Dans cette recherche, les auteurs ont cherché...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Qual Health Res. 2017 ; 27(7):964-982.
Préserver le « soi » : une proposition théorique sur les processus sociaux et psychologiques dans la maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 25 Octobre 2017
La maladie de Parkinson est une expérience qui peut perturber l'image que le patient a de lui-même. Celui-ci doit faire des efforts cognitifs complexes pour reconstruire son identité. Le travail présenté propose un modèle et une approche pour préserver son identité. Les conclusions pourront être utiles dans le cadre des programmes d'éducation thérapeutique afin d'améliorer les capacités d'adaptation...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Arch Phys Med Rehabil. 2017 ; 98(9):1744-1751.
Influence de la pratique de la danse dans la prise en charge de patients atteints de maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 25 Octobre 2017
Les prises en charge non médicamenteuses dans la maladie de Parkinson font de plus en plus l'objet d'évaluation de qualité. Plusieurs travaux ont ainsi précisé la pertinence et l'efficacité de la pratique du tango. Mais cette danse latine est concurrencée par une danse plus rythmée, la danse irlandaise comme le suggère cette étude irlando-australienne...
Lire la suite
Article Commenté
Source : Int J Methods Psychiatr Res. 2017 Apr 18. doi: 10.1002/mpr.1564
Propriétés psychométriques d'une échelle d'apathie dans un échantillon de patients atteints de maladie de Parkinson
Dr Harold Mouras (EA 7273 - Centre de Recherche en Psychologie, Université de Picardie Jules-Verne - Amiens) le 18 Octobre 2017
Comme nous l’abordons souvent ici, la maladie de Parkinson présente souvent au cours de son évolution des symptômes non-moteurs pouvant graver le cours de la maladie. L’apathie est un de ces symptômes neuropsychiatriques sur lequel différentes études se sont penchées au cours des dernières années. Cependant, comme le notent les auteurs de cet article...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Neuropsychol. 2017 Sep 11. doi: 10.1111/jnp.12133.
La résonance motrice lors de l'observation d'actions est préservée dans la maladie de Parkinson
Dr Thierry Lelard (Amiens) le 18 Octobre 2017
L’observation des mouvements d’autrui active l’activation du système moteur de celui qui observe. Cette activation permet d’améliorer l’apprentissage mais aussi de faciliter les interactions sociales car elle permet de comprendre le mouvement d’autrui. Cette résonance motrice se base sur un réseau de neurones appelé « neurones miroirs », il semble que les ganglions de la base et le noyau...
Lire la suite
Article Commenté
Source : J Clin Mov Disord. 2017 Aug 21;4:16. doi: 10.1186/s40734-017-0062-2.
Thérapie cognitivo-comportementale et insomnie dans la maladie de Parkinson
Dr Christian Geny (CHU - Montpellier) le 10 Octobre 2017
L'insomnie fréquente chez les parkinsoniens est le plus souvent traitée par une prescription des benzodiazépines. Pourtant, la HAS dans ses Recommandations de "Modalités d’arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés" publiées en 2007, suggère d'autres approches chez le patient âgé : "Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) associées à l’arrêt progressif des BZD ont montré...  
Lire la suite
Cas Clinique
Cas clinique : « Femme de 55 ans, discret tremblement de repos… »
Pr Pierre Krystkowiak (CHU d'Amiens) le 30 Octobre 2005
Par Pierre Krystkowiak (CHRU de Lille) Une femme de 55 ans, receveuse des postes, se présente à vous pour un discret tremblement de repos de la main gauche s’aggravant progressivement depuis 1 an. Il s’associe à un ralentissement gestuel global, à une sensation de raideur, le tout prédominant également du côté gauche. La gêne est importante, dans la plupart des activités de la vie quotidienne, y compris le travail. L’examen clinique ne met en évidence que le syndrome parkinsonien. Aucun ATCD particulier n’est à signaler. Question 1 :...
Lire la suite
Cas Clinique
MCI et maladie de Parkinson idiopathique
Dr Catherine Thomas-Antérion (Lyon) le 24 Mai 2005
Par Catherine Thomas Antérion (Unité de Neuropsychologie, CHU de Saint Etienne) Les troubles cognitifs sont fréquents dans la maladie de Parkinson et peuvent s'observer dès le début de la maladie. Ils traduisent soit des tableaux démentiels (le plus souvent après plusieurs années d'évolution et au moins un an pour être authentifiés comme un tableau de démence parkinsonienne) soit des troubles cognitifs légers sans perte d'autonomie. Ceci confirme si besoin la nécessité et de bien évaluer l'état de santé général des patients présentant un MCI...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Alzheimer, Parkinson : le recyclage de médicaments, nouvelle stratégie par défaut ? »
le 5 Décembre 2017
« Les stratégies thérapeutiques classiques dans le domaine des maladies neurodégénératives connaissent des taux d'échec décourageants. Et, de fait, plusieurs sociétés se sont lancées ces dernières années dans des alternatives moins coûteuses et souvent moins ambitieuses: l'utilisation et l'association de médicaments présents sur le marché pour d'autres indications, ou le rachat de molécules abandonnées »,...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« C'est confirmé, trois à quatre tasses de café par jour c'est bon pour la santé »
le 5 Décembre 2017
« En analysant une centaine d'études sur le sujet des chercheurs ont conclu que, pour la santé, il y a plus de bien que de mal à consommer du café. A condition de ne pas trop en abuser tout de même », fait savoir Santé Magazine. « La caféine est la substance psychoactive la plus consommée au monde selon l'Inserm, il est donc important de savoir si l'on peut en consommer sans risque », souligne l’article...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Novembre 2017
« Les pesticides une nouvelle fois mis en cause dans la maladie de Parkinson »
le 8 Novembre 2017
« Une récente étude montre que cette maladie touche davantage les agriculteurs et les riverains des terrains agricoles que le reste de la population », révèle Le Figaro. « Selon deux études récemment publiées par une équipe de chercheurs français, ces personnes ont un risque un peu plus élevé, respectivement de 13% et 8,5% d’être atteintes par cette maladie neurodégénérative. Chez les agriculteurs retraités...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Binge watcher, c'est dangereux pour la santé ! »
le 31 Octobre 2017
Biba Magazine indique qu’« une étude australienne vient de révéler que le binge-watching (soit le fait d'enchaîner les épisodes d'une série) peut tuer ». « On exagère un peu, mais le fait est que de passer de nombreuses heures devant son poste de télévision est lié à un risque accru de mourir d'une maladie inflammatoire, type diabète, Parkinson ou Alzheimer, si on en croit une étude australienne menée par les...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Du venin d'escargot marin pour fabriquer des médicaments ? »
le 25 Octobre 2017
« Les cônes des mers, une sorte d'escargot marin, intéressent de plus en plus les scientifiques pour leur venin très complexe. L'Institut national des normes et de la technologie (NIST), aux Etats-Unis, a réalisé plusieurs recherches qui tendent à décrypter les mécanismes chimiques de cette substance afin de s'en servir pour soigner des maladies difficiles à traiter », révèle Top Santé...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« Parkinson : des malades dénoncent l'abandon d'une thérapie efficace »
le 18 Octobre 2017
Paris Match livre l’interview de « Corinne, atteinte de Parkinson, [médecin généraliste en milieu rural], [qui] supporte sa maladie grâce à des patchs transdermiques de nicotine, un traitement expérimental et prometteur ». « Alors que la direction de l'AP-HP vient de démettre le seul médecin expert sur cette thérapie, des centaines de malades sont dans le désarroi », indique le magazine...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Octobre 2017
« AVC, Alzheimer, Parkinson : un nouveau site de jeux vidéo thérapeutiques propose des rééducations à domicile »
le 18 Octobre 2017
« En rodage depuis 2011, la plateforme en ligne Curapy.com, un site de de jeux thérapeutiques cliniquement testés, développé par le groupe français Genious, est désormais commercialisée auprès de patients à domicile atteints de maladies neurologiques », annonce La Dépêche. « Rares sont les sociétés de jeux vidéo qui ont pris le chemin escarpé de la validation clinique, longue et coûteuse pour confirmer...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« Parkinson : des cellules souches donnent des résultats encourageants chez le singe »
le 2 Octobre 2017
« Bel espoir pour la maladie de Parkinson : des cellules souches d'origine humaine ont permis d'améliorer la capacité de mouvements de singes atteints d'une forme de Parkinson, [selon une étude publiée dans la revue scientifique Nature] », fait savoir Sciences & Avenir. « Les chercheurs ont reprogrammé des cellules adultes humaines en cellules souches pluripotentes "iPSC" ("Induced pluripotent...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« Créteil : les malades de Parkinson défendent le "docteur nicotine" »
le 2 Octobre 2017
« Gabriel Villafane était le seul de France à prescrire de la nicotine à ses patients pour les aider à réduire leurs traitements et à supporter la douleur. Consulté aussi par des étrangers, il est pourtant licencié du CHU Henri Mondor », indique Le Parisien. Le journal évoque « un drame pour ses patients qui depuis plus de 12 ans parfois, venaient de toute la France pour se faire prescrire des patchs à la...
Lire la suite
Vos patients ont lu
Source : NeuroScoop.net - Actu'Hebdo Septembre 2017
« La grenade sacrée championne anti-âge »
le 19 Septembre 2017
« Plus encore que la baie de goji ou l'açaï, la framboise ou la cassis, la grenade est le fruit antioxydant par excellence, particulièrement riche en flavonoïdes (surtout les anthocyanines qui donnent cette couleur pourpre aux graines pulpeuses), en tannins et en acide ellagique... Grâce à ce taux exceptionnel, son activité antioxydante est même supérieure à celle du thé vert, du jus de raisin ou...
Lire la suite