Envoi du mail en cours
 


Questionnaire de dépistage de dépression des sujets très âgés – DEP-GER
Par L Hugonot-Diener (1), JM Vetel (2), J Pellerin (3), E Perrin (4), C Goldberger (5) (1: Gériatre hôp. Broca, CMRR Paris sud, MEDFORMA ; 2: Gériatre, CH du Mans ; 3: Psychiatre chef de service hôp. Charles-Foix ; 4&5: Psychiatre, Neurologue, Lilly France)


Famille : Echelle de depression
Mots clés : d

1) Objectif de l'outil et description
D’après : Hugonot-Diener L., Vetel JM, Pellerin J, Perin E., Goldberger C. Questionnaire de dépistage de dépression des sujets très âgés. DEP-GER. In Hugonot-Diener L., Barbeau E., Michel BF. et al. Gremoire : tests et échelles de la maladie d’Alzheimer et syndromes apparentés. Solal. 2008 : 269-271

La prévalence des épisodes dépressifs majeurs tend à augmenter avec l’âge, et la reconnaissance de ce trouble chez les patients très âgés est rendue difficile, par leur présentation clinique particulière, dominée par l’anxiété et les plaintes somatiques. Il n’existait pas de questionnaire spécifique à cette population, et validé en français.
Cette échelle a été réalisée par un groupe d’experts cliniciens en psycho-gériatrie, français (1), pour repérer et dépister la dépression à traiter ou état dépressif majeur par rapport à la simple tristesse fréquente chez les sujets très âgés (de 75 ans et plus).
Ce questionnaire d’auto-évaluation a été construit et validé pour dépister les dépressions des sujets âgés et très âgés, méritant d’être qualifiées d’état dépressif majeur et passant souvent inaperçues. Le diagnostic est ensuite à affirmer sur des critères diagnostiques.

2) Travaux de validation
Une étude de validation a permis de construire et valider le questionnaire. Ce questionnaire est issu d’une liste de 38 questions sélectionnées après une revue de la littérature en se basant sur des questionnaires existants et la pratique clinique.
Une étude prospective de validation a été réalisée en médecine générale, chez 369 sujets : 190 patients avec un EDM et 179 témoins. Du même âge, ces deux populations étaient comparables en termes de données démographiques et antécédents médicaux, à l’exception de la dépression.

Tableau 1 : caractéristiques des sujets déprimés et des témoins.

 
Dépressifs
(n=190)
Témoins
(n=179)
p
Âge en année : moyenne (ET) 82.2 (5.2) 82.5 (5.4) NS
Sexe M (%) 26.4 34.7 NS
% vivant à domicile 79 81 NS
% Antécédent EDM 31.7 9.3 < 0.01
% Prescription anxiolytiques 53.8 23.6 < 0.01
IADL (score moyen) 4.2 4.7 NS

Les sujets ont été recrutés par 121 médecins généralistes ; les sujets devaient avoir 75 ans et plus, sans perte d’autonomie (IADL à 8 au minimum) et sans traitement antidépresseur en cours ; le diagnostic d’EDM a été fait par le MINI (basé sur le DSM IV) et les médecins devaient dire si la réponse positive aux questions de dépression était due ou non à une affection somatique concomitante (ex. : ne veut pas sortir, car il ne peut pas marcher, bien qu’il en ait envie).

La première étape de la validation a été une analyse de la validité de construction. Une analyse en composante principale a permis de sélectionner les items expliquant le plus la variance et très corrélés au diagnostic d’EDM. Une analyse en régression logistique a permis de réduire le questionnaire à 10 items.
La validité interne du questionnaire réduit a été évaluée par le coefficient alpha de Cronbach = 0,91.
La validation concomitante a été réalisée versus MINI. Les scores ci-dessous ont étés validés pour le dépistage par rapport au MINI (spécificité = 98%).

3) Principe et cotation
Autoévaluation du sujet par lui-même, les questions peuvent être posées au sujet.

Il s’agit d’une auto-évaluation du patient par lui-même.
Le score total est la somme des items où le patient a répondu positivement.
Les scores suivants ont étés validés pour le dépistage par rapport au MINI (spécificité = 98% par rapport aux critères diagnostiques d’EDM) :
• score de 0 à 3 : dépression peu probable,
• score = 4 : avis spécialiste conseillé,
• score entre 5-10 : haut risque de dépression.

Chaque item positif doit être attribué ou non à une dépression.
Télécharger le questionnaire

APPLICATIONS


L'intérêt :
C’est un questionnaire très court de screening de la dépression, validé chez des sujets très âgés et utilisable en médecine générale et en EHPAD pour les sujets ayant une atteinte cognitive légère à modérée, et non anosognosiques.

Limites :

Il ne peut pas faire un diagnostic d’état dépressif majeur et doit être complété, si positif par un entretien classique du patient et de son entourage. Le diagnostic est ensuite à affirmer sur des critères diagnostiques. Comme pour la GDS : les sujets ayant un MMS inférieur à 22 ne sont plus capables de s’auto-évaluer.

4) Références et copyrights
Références :
1/ E. Perrin, J-M. Vetel, J. Pellerin, C. Goldberger, L. Hugonot. Construction and validation of a depression screening questionnaire in old-old patients (> 75 years). Poster European College of Neuropsychopharmacology. Barcelona 2002. European Neuropsychopharmacology, The Journal of the European College of Neuropsychopharmacology, Vol. 12, Supplement 3, page S174.
2/ Vetel JM, Pellerin J, Perin E., Gourion D., Goldberger C., Hugonot L. Construction et validation d’un questionnaire de dépistage de la dépression (DEP-GER) chez les patients de 75 ans et plus. Revue de Gériatrie. 2003.28 ; 7 : 559-566.
3/ Hugonot-Diener L. Guide Pratique de la consultation en gériatrie. Masson. 2007. 2° édition : 28-29

Copyright : Laboratoires Lilly France
Contact : Céline Goldberger GOLDBERGER_CELINE@LILLY.COM
Langues existantes : français et anglais





A propos de la base de données des tests
Pour tous renseignements sur ces tests, contacter :
Dr Laurence Hugonot-Diener / coordination de la mise en ligne des tests du GRECO | e-mail : medforma@pda.fr


Retour à la page de recherche